Le Hameau Saint François à l'heure brésilienne

Au Brésil, à Recife, le groupe Pé no Chão agit auprès d'enfants et jeunes de plusieurs favelas. A partir de la culture, de l'expression artistique, le groupe cherche à redonner fierté aux jeunes, à prendre leur vie en main, à devenir des citoyens soucieux du devenir de leur communauté et de leur pays.


Un partenariat actif unit le groupe Pé no Chão avec la Compagnie grenobloise Ophélia Théâtre, dirigée par Laurent Poncelet. Ce dernier a invité 12 jeunes du groupe à venir monter un spectacle unissant danse, percussion, théâtre et exprimant la réalité vécue par les jeunes. Arrivé en France fin février, le groupe a eu 2 mois pour monter le spectacle. Celui-ci a ensuite été présenté, jusque fin mai début juin, principalement en Rhône Alpes mais aussi en Lorraine et en Belgique, et bientôt en Italie et au Brésil.

une longue histoire unit aussi le groupe Pé no Chão et le Secours Catholique amenant le Hameau à avoir envie d'inviter les les jeunes à venir au Hameau, afin de souffler au milieu des répétitions, et aussi pour visiter le Hameau et sa région. C'est ainsi que les jeunes sont venus du 1er au 3 avril rencontrer les habitants et amis du Hameau. Une belle journée a été notamment organisée, réunissant tout le monde autour d'un grand jeu, d'un repas et quelques présentations de danses et de percussions brésiliennes qui ont entrainé les participants.

A la suite de cela, un groupe d'habitants est allé début mai à Die voir leur spectacle. Un spectacle émouvant, décrivant la réalité des favelas, la violence du quotidien, la fracture qui se creuse encouragée par les politiques de Bolsonaro... mais aussi toute la résilience et l'espérance portées par les jeunes. Le lendemain, un beau moment de retrouvailles a été organisé entre les jeunes et les habitants du Hameau présents.

Écrire commentaire

Commentaires: 0